Les problèmes digestifs sont des troubles assez courants. Parfois, les malaises disparaissent d’eux-mêmes. Il arrive aussi que nous ayons besoin de prendre des médications. De temps à autre, nous devons consulter un médecin. Retrouvez dans les prochains paragraphes quelques cas pour lesquels nous devons faire de l’automédication ou voir un docteur.

Les problèmes digestifs traitables par automédication

Parmi les troubles digestifs les plus courants, il y a la diarrhée, la constipation ainsi que le ballonnement. S’ils ne se présentent qu’occasionnellement, ces problèmes peuvent être soignés à la maison. Pour le cas de la diarrhée, il faut se réhydrater correctement. Outre l’eau bouillie, les boissons riches en vitamine et en sels minéraux sont à privilégier. Certains médecins préconisent de boire du Coca-Cola. Il faut aussi une alimentation équilibrée avec beaucoup de fibres pour le drainage intestinal. La même disposition tient également pour la constipation. Certains laxatifs sont en vente libre. Ces médicaments sont généralement à diluer dans l’eau. Dans le cas où l’effet ne vient pas en plus d’une journée, il faut penser à consulter. En ce qui concerne les ballonnements, il faut chercher à trouver l’origine du problème. S’il vient d’une intolérance au lactose, ce serait mieux d’arrêter les produits laitiers. Du charbon actif ou de l’argile verte sont conseillés.

Des signes qui demandent une consultation

Les diarrhées qui durent plusieurs jours sont des motifs de consultation valables. Il ne faut pas attendre trop de temps puisque les effets de la déshydratation peuvent être dévastateurs. Les constipations chroniques sont aussi à traiter rapidement. Elles peuvent être incommodantes. Puis, il vaut mieux prendre un laxatif de bonne qualité prescrit par le médecin familial. Si vous avez tendance à avoir des remontées acides, pensez à consulter le plus tôt possible. Le rendez-vous doit être pris dans les brefs délais en cas d’antécédent d’ulcères gastriques ou d’hémorragie dans la famille. Les douleurs ou les gênes qui persistent plus d’une semaine doivent aussi être rapportées au médecin. La même précaution tient pour les difficultés à avaler ou les vomissements répétitifs. Parfois, il ne faut pas attendre d’avoir un ennui de santé incommodant pour voir un docteur. Une personne qui prend subitement du poids ou qui en perd doit consulter.

Des symptômes qui ne peuvent pas attendre

Les douleurs vives qui surviennent directement après le repas sont à prendre au sérieux. Il faudra être attentif à leur localisation pour que le corps médical puisse dresser un diagnostic précis. La présence de sang dans les vomis reste également un signe à traiter en urgence. Cela peut indiquer une perforation de la paroi stomacale ou un souci au niveau de l’œsophage. Si jamais du sang s’observe dans les selles, il faut en parler au médecin au plus vite possible. C’est sérieux si l’évacuation occasionne des douleurs inhabituelles. Les signes d’allergies alimentaires devraient aussi alarmer. Il faut rapidement aller aux urgences si la personne perd connaissance après avoir consommé un produit pour lequel il est allergique. L’apparition de boutons, la langue et les lèvres enflées sont à traiter rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *