Anatomie de l'astragale
et de son environnement osteo-articulaire

Maurice Laude
Laboratoire d'Anatomie et Organogénèse de la Faculté de Médecine d'Amiens



L'astragale ou talus est au tarse ce qu'est le semi-lunaire au carpe avec cette différence fondamentale savoir que toutes les contraintes pondérales d'apppui au sol du bipède hominien passent en totalité et uniquement par cet os avant d'être transmise vers les arches pédieuses.


I) Morphologie du talus

Cet os est au sommet du squelette tarsien, aplati de haut en bas, allongé d'avant en arrière, avec un point d'ossification unique qui apparaît chez le foetus à terme et va se dédoubler chez le nouveau né de six mois, donnant l'aspect "cacahuète" décrit par les radio-pédiatres.
On lui distingue six faces :

I-1 une face crâniale (schéma N°1) tibiale, avec un angle de déclinaison de 150 à 160°, plus fermé sur les pieds plats.

I-2 une face médiale (schéma N°2) tibiale également

I-3 une face latérale (schéma N°3) fibulaire avec un angle d'inclinaison de 115° en moyenne, plus ouvert sur le pied plat, plus fermé sur le pied creux

I-4 une face caudale (schéma N° 4) calcanéenne

I-5 une face dorsale (schéma N°5)

I-6 une face ventrale (schéma N°6) naviculaire avec un angle de rotation de 45° ouvert vers le dehors et plus fermé sur un pied plat

I-7 des os surnuméraires (schéma N°7) peuvent se rencontrer et tout particulièrement l'os trigone avec une éventuelle facette articulaire et qu'il ne faut pas confondre avec une fracture arrachement postérieur de Sheperd


II) Les articulations du talus

Elles sont triples, avec des culs de sac synoviaux et des éléments ligamentaires passifs que l'on découvre sur

II-1 la vue latérale (schéma N°8)

II-2 la vue médiale (schémas N°9 et 10)

II-3 la vue dorsale (schéma N°11) et sur

II-4 la vue crâniale (schéma N°12) de l'articulation talo-calcanéenne droite ouverte, talus rabattu ventralement et médialement


III) L'environnement musculaire et vasculaire du talus

Il correspond aux parties molles, que nous avons incisées et réclinées sur :

III-1 une vue latérale (schéma N° 13)

III-2 une vue ventrale (schéma N°14)

III-3 une vue médiale (schéma N°15)

III-4 une vue dorsale (schéma N°16)

III-5 les artères du talus (schémas N°17 et 18). Elles sont importantes eu égard aux complications de nécrose après fracture de l'os, dans 50% des cas de fracture du corps, dans 75% des cas de fractures-luxations du col prétendent certains auteurs.
Il n'y aurait pas d'anastomoses intra-osseuses entre les différents pédicules dans une étude récente des anatomistes de Cologne et, après traumatisme, la revascularisation se ferait à partir des vaisseaux capsulaires et du réseau périosté préservé.
Féri, dans un remarquable travail de l'Ecole nancéenne, affirme au contraire que les anastomoses intra-osseuses sont nombreuses.
Les orifices vasculaires les plus nombreux et les plus volumineux siègent à la face crâniale du col, près du toit du sinus tarsien et près de l'insertion du ligament collatéral médial, faisceau profond.

IV) Les rapports du talus

Ils apparaissent surles coupes que l'on pratique quotidiennement au scanner ou en IRM.

IV)1- sur une coupe frontale de l'arrière-pied droit (schéma N° 19)

IV)2- sur une coupe horizontale de l'articulation tibio-fibulo-talienne (schéma N°20). On comprend bien, sur cette coupe, que ce qui tient la cheville et tout particulièrement le talus en place, ce sont les tendons des muscles péri-articulaires, ligaments actifs dont la proprioception doit être optimale et renforcée dans la prévention des récidives des entorses de la cheville.

IV)3- sur une coupe frontale oblique du tarse dorsal (schéma N° 21)

IV)4- sur une coupe frontale passant par l'interligne médio-tarsien (schéma N°22)


V) La biomécanique du talus

V)1- d'un point de vue passif

V)1-1 l'architecture des travées osseuses (schéma N°23). Elle prend en compte que l'appui au sol ménage une arche médiale sagittale, un appui dorsal calcanéen majeur et un appui latéral, avec une arche transversale ventrale.
Les fractures du corps du talus et du calcanéum et celles du col du talus se font selon des axes verticaux. La "bille astragalienne" comme l'appelait Destot ne demande qu'à se luxer à l'image d'un noyau de cerise mûre, soit vers l'arrière ou le rôle de butée de la "troisième malléole", dorsale, explique les fractures de cet auvent, soit surtout vers l'avant, où là, seuls les tendons des muscles flexores et leurs sangles peuvent s'opposer à la luxation.

V)1-2 Les lignes de force, en vue crâniale (schéma N° 24) montrent l'arche médiale en ombré et l'arche latérale en clair. Le ligament glénoïdien et le tendon du m. tibialis posterior maintiennent la tête du talus en glissant en dedans et sous l'avant pied à l'image d'une embrase de rideau.
V)2- D'un point de vue actif

V)2-1 L'axe de l'articulation tibio-fibulo-talienne (schéma N° 25) est oblique en bas en dehors et en arrière, ce qui explique que le plan de dorsi-flexion - flexion plantaire fasse un angle de 15° avecle plan sagittal, angle ouvert en avant et en dehors.

V)2-2 Les actions des muscles péri-articulaires en vue médiale (schéma N° 26) et en vue latérale (schéma N°27) permettent une dorsi-flexion de 20° sous la dépendance neurologique des racines L4 et L5, et une flexion plantaire de 40° sous la dépendance neurologique des racines L5 et S1.

V)2-3 L'axe mécanique de l'articulation talo-calcanéenne (schéma N° 28) intéresse également l'articulation médio-tarsienne et, au delà, les articulations de l'avant pied. Décrit par Henké, il est tendu du versant crânio-médial du talus au tubercule dorso-latéral de cet os.
Le talus est pris dans la pince bi-malléolaire sur le serrage de laquelle Pol Le Coeur avait beaucoup insisté, en rapport avec l'action du m. tibialis posterior, action que, avec Mertl sur une étude récente sous scanner, nous n'avons pas retrouvée.
Le calcanéum, la naviculaire et le cuboïde permettent les mouvements de torsion : torsion médiale, en supination, ou inversion du pied et torsion latérale, en pronation, ou éversion du pied.

La connaissance de l'anatomie morphologique et topographique du talus est indispensable y compris les éventuelles variations fréquentes. La dissection au laboratoire que tous les jeunes devraient pratiquer reste la base de la chirurgie d'accès du talus.

Fig 1 Figure 1

vue crâniale du talus - angle de déclinaison de la tête

1- trochlée

2- col

3- ligament talo-naviculaire crânial

4- ligament capsulaire ventral

5- tubercule dorso-latéral (de Bardeleuben)

6- tubercule dorso-médial (de Stieda)

7- gouttière du m. flexor hallucis longus.

Fig 2 Figure 2

vue médiale du talus

1- facette malléolaire tibiale

2- ligament tibio-talien

3- entrée du canal tarsien

4- ligament annulaire dorsal

5- faisceau cervical du ligament deltoïdien.

Fig 3 Figure 3

vue latérale du talus - angle d'inclinaison de la tête

1- facette fibulaire

2- ligament fibulo-talien ventral

3- ligament fibulo-talien dorsal

4- ligament talo-calcanéen latéral

5- entrée du sinus tarsi

6- ligament talo-calcanéen interosseux faisceau latéral.

Fig 4 Figure 4

vue caudale du talus.

1- gouttière du sinus tarsi

2- et 2'- les deux faisceaux du ligament talo-calcanéen interosseux

3- facette ligamentaire

4- facette naviculaire

5- facette anti-sustentaculaire

6- facette anti-thalamique

7- tendon du m. flexor hallucis longus

8- ligament talo-calcanéen dorsal.

Fig 5 Figure 5

vue dorsale du talus

1- trochlée avec le biseau latéral

2- facette fibulaire

3- ligament talo-calcanéen dorsal

4- tendon du flexor hallucis longus entre les deux faisceaux du ligament annulaire

5- faisceau dorsal du ligament tibio-talien

6- faisceau dorsal du ligament fibulo-talien

Fig 6 Figure 6

vue ventrale du talus - angle de rotation de la tête

1- surface articulaire avec le naviculaire

2- surface articulaire avec le ligament calcanéo-naviculaire

3- ligament fibulo-talien ventral

4- ligament talo-calcanéen interosseux faisceau latéral

5- ligament tibio-talien faisceau ventral

Fig 7 Figure 7

os surnuméraires

p. tr. : processus trochlearis

o.tr. : os trigone

1- facette anti-tibiale du col

Fig 8 Figure 8

vue latérale des articulations de la cheville droite

1- ligament tibio-fibulaire caudal et ventral

2- renforcement capsulaire oblique ventral

3- ligament talo-naviculaire dorsal

4- ligament cubo-naviculaire dorsal

5- les deux faisceaux du ligament en Y de Chopart

6- ligament calcanéo-cuboïdien dorsal

7- m. extensor digitorum brevis (pédieux)

8- faisceau latéral du ligament talo-calcanéen interosseux

9- ligament fibulo-talien ventral

10- ligament talo-calcanéen latéral

11- ligament fibulo-calcanéen collatéral latéral (dit de l'entorse de Poirier)

12- ligament inter-malléolaire dorsal

13- ligament fibulo-talien dorsal

14- ligament talo-calcanéen dorsal

Fig 9 Figure 9

vue médiale des articulations de la cheville droite - plan superficiel

1- renforcement capsulaire oblique ventral

2- ligament talo-naviculaire dorsal

3- ligament glénoïdien calcanéo-naviculaire médial

4- ligament collatéral médial, faisceau superficiel (ou ligament deltoïdien faisceau talien)

4'- ligament deltoïdien faisceau ligamentaire

4''- ligament deltoïdien faisceau sustentaculaire

5- ligament tibio-talien, faisceau profond du ligament collatéral médial

6- ligament inter-malléolaire dorsal

7- ligament talo-calcanéen dorsal

Fig 10 Figure 10

vue médiale des articulations de la cheville droite - plan profond

1- ligament deltoïdien incisé et récliné

2- faisceau ventral du ligament tibio-talien

3- faisceau dorsal du ligament tibio-talien

4- tubercule de Stieda

5- capsule ouverte de l'articulation talo-naviculaire 6- revêtement cartilagineux du ligament glénoïdien

Fig 11 Figure 11

vue dorsale des articulations de la cheville droite

1- ligament tibio-fibulaire caudal et dorsal

2- ligament inter-malléolaire dorsal

3- ligament fibulo-talien dorsal, sur le tubercule trigone

4- ligament talo-calcanéen dorsal

5- trousseau fibreux fibulo-talo-calcanéen de Rouvière et Canela

6- ligament fibulo-calcanéen collatéral latéral

7- ligament collatéral médial faisceau profond tibio-talien

8- ligament collatéral médial faisceau superficiel (ou ligament deltoïdien)

Fig 12 Figure 12

vue crâniale de l'articulation talo-calcanéenne droite ouverte

1- sinus tarsi

2- ligaments en haie, interosseux talo-calcanéens

3- faisceau latéral superficiel du ligament interosseux talo-calcanéen

4- thalamus calcanéen 4'- surface talienne anti-thalamique

5- face dorsale du naviculaire 5'- tête du talus

6- face crâniale du sustentaculum tali

6'- face anti-sustentaculaire du talus

7- tendon du m. flexor hallucis longus

8- face crâniale du ligament glénoïdien encroûtée de cartilage

9- ligament en Y de Chopart

10- ligament calcanéo-cuboïdien dorsal

11- ligament talo-calcanéen dorsal

>

Fig 13 Figure 13

vue latérale de la cheville droite - peau réclinée - voie d'abord classique du talus

1- ligament rétinaculaire dorsal (ou ligament frondiforme)

2- tendon - et sa gaine synoviale- du m. fibularis tertius

3- tendons - et leurs gaines synoviales - du m. extensor digitorum longus

4- m. extensor digitorum brevis (pédieux) sanglé par l'expansion latérale du ligament rétinaculaire dorsal

5- tendons - et leurs gaines synoviales- du m. fibularis brevis (au dessus) et du m. fibularis longus (au dessous), sanglés par l'aileron latéral du ligament rétinaculaire

6- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. fibulares sous l'expansion latérale et dorsale du ligament rétinaculaire

7- m. abductor digiti quinti

8- tendon calcanéen (Achille) avec ses bourses synoviales pré et rétro-tendineuses

9- passage du pédicule vasculaire fibulaire dorsal avec ses rameaux malléolaires et taliens dorsaux

Fig 14 Figure 14

vue ventrale de la cheville droite - peau réclinée

1- ligament frondiforme (rétinaculaire dorsal) avec ses deux faisceaux médiaux

2- tendon - et sa gaine synoviale - du m. tibialis anterior embrochant le faisceau crânial du ligament rétinaculaire

3- tendon - et sa gaine synoviale -du m. extensor hallucis longus

4- tendons - et leurs gaines synoviales - du m. extensor digitorum longus 6- m. extensor digitorum brevis (pédieux)

7- paquet vasculo-nerveux tibial ventral

8- rameaux péri-malléolaires latéraux

9- rameaux péri-malléolaires médiaux

Fig 15 Figure 15

vue médiale de la cheville droite - peau réclinée

1- branche crâniale du ligament rétinaculaire dorsal sanglant le tendon du m. tibialis anterior et sa gaine synoviale

2- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. tibialis posterior, flexor digitorum longus et flexor hallucis longus sanglés par l'expansion médiale de l'aponévrose jambière

3- expansion médiale de l'aponévrose jambière

4- paquet vasculo-nerveux tibial dorsal avec ses rameaux malléolaires

5- m. abductor hallucis

Fig 16 Figure 16

vue dorsale de la cheville droite - peau réclinée

1- tendon calcanéen sectionné

2- bourses synoviales pré et rétro-tendineuses

3- origine de la veine saphène latérale

4- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. fibulares

5- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. flexores et tibialis posterior

6- paquet vasculo-nerveux tibial dorsal abandonnant des anastomoses inter-malléolaires

7- paquet vasculo-nerveux fibulaire dorsal

8- tubercule trigone

9- renforcements capsulo-ligamentaires dorsaux.

Fig 17 Figure 17

vue dorsale du talus droit - vascularisation artérielle

t.a. : artère tibiale ventrale

s.t. : artère du sinus tarsi

t.p. : artère tibiale dorsale

f.p. : artère fibulaire dorsale

1- rameaux du col du talus

2- rameaux médiaux ostéo-ligamentaires

3- rameaux périostés dorsaux

Fig 18 Figure 18

vue médiale du talus droit - pédicules artériels

t.a. : artère tibiale ventrale

t.p. : artère tibiale dorsale

1- rameaux du col du talus

2- rameaux du toit du sinus tarsi

3- rameaux du faisceau profond du ligament collatéral médial

Fig 19 Figure 19
coupe frontale de l'arrière-pied droit en vue ventrale

f. : fibula et malléole latérale
t. : tibia et malléole tibiale

1- membrane interosseuse
2- articulation thalamique - anti-thalamique
3- articulation sustentaculaire - anti-sustentaculaire
4- sinus tarsi avec les deux faisceaux du ligament talo-calcanéen interosseux et l'artère du sinus tarsi abandonnant des rameaux nourriciers 5- ligament fibulo-calcanéen collatéral latéral
6- ligament talo-calcanéen latéral
7- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. fibulares sous la fronde aponévrotique latérale
8- m. abductor digiti quinti
9- ligament calcanéo-cuboïdien caudal
10- m. flexor digitorum brevis
11- aponévrose plantaire moyenne
12- m. abductor hallucis
13-m. quadratus plantae
14- canal sous malléolaire médial (de Cruveilhier) avec les deux pédicules vasculo-nerveux plantaires
15- tendon - et sa gaine synoviale- du m. flexor hallucis longus
16- tendon - et sa gaine synoviale - du m. flexor digitorum longus
17- tendon - et sa gaine synoviale - du m. tibialis posterior, sanglés tous trois par la fronde aponévrotique médiale
18- ligament collatéral médial avec ses deux plans, dont le superficiel forme le ligament deltoïdien.

Fig 20 Figure 20
coupe horizontale de l'articulation tibio-fibulo-talienne droite, segment crânial de la coupe

f. : malléole fibulaire
T. : malléole tibiale

1- talus
2- malléole tibiale dorsale (de Destot)
3- tendons - et leurs gaines synoviales - des m. fibulares dans le dédoublement aponévrotique latéral et dorsal
4- pédicule vasculaire fibulaire dorsal
5- tendon calcanéen avec les bourses synoviales pré et rétro-tendineuses et l'éventuel m. plantaris.
6- paquet vasculo-nerveux tibial dorsal
7- tendon - et sa gaine synoviale - du m. flexor hallucis longus
8- tendon - et sa gaine synoviale- du m. flexor digitorum longus
9- tendon -et sa gaine synoviale- du m. tibialis posterior
10- tendon - et sa gaine synoviale- du m. fibularis tertius
11- tnedons -etleurs gaines synoviales- des m. extensores digitorum longus 12- tendon -et sa gaine synoviale- du m. extensor hallucis longus
13- tendon -et sa gaine synoviale- du m. tibialis anterior
14- ligament frondiforme, rétinaculaire dorsal
15- paquet vasculo-nerveux tibial ventral

Fig 21 Figure 21
coupe frontale oblique du tarse dorsal, en vue ventrale

1- segment ventral de la malléole tibiale
2- talus
3- ligament collatéral médial avec ses deux plans
4- tendon - et sa gaine synoviale - du m. tibialis posterior, renforcant le ligament collatéral médial
5- tendon - et sa gaine synoviale- du m. flexor digitorum longus sous le bord médial du sustentaculum tali
6- tendon -et sa gaine synoviale- du m. flexor hallucis longus sous le sustentaculum tali
7- paquet vasculo-nerveux plantaire
8- m. quadratus plantae 9- m. abductor hallucis
10- m. flexor digitorum brevis
11- aponévrose plantaire moyenne
12- ligament calcanéo-cuboïdien caudal
13- m. abductor digiti quinti
14- calcanéum
15- m. fibulares - et leurs gaines synoviales- sous l'expansion latérale du ligament frondiforme
16-m. extensor digitorum brevis (pédieux)
17- entrée du sinus tarsi avec ses vaisseaux
18- tendon -et sa gaine synoviale- du m. fibularis tertius
19- tendons -et leurs gaines synoviales-du m. extensor digitorum longus
20- paquet vasculo-nerveux tibial ventral donnant des rameaux osseux nourriciers
21- ligament rétinaculaire dorsal
22- tendon - et sa gaine synoviale- du m. extensor hallucis longus
23- tendon - et sa gaine synoviale- du m. tibialis anterior

Fig 22 Figure 22
coupe frontale passant par l'interligne médio-tarsien droit, en vue ventrale

1- tête du talus
2-fibrocartilage qui encroûte le puissant ligament calcanéo-naviculaire (ligament glénoïdien)
3- tendon -et sa gaine synoviale- du m. tibialis posterior, renforçant médialement le ligament glénoïdien et soutenant la tête du talus
4- tendons du flexor digitorum longus et du flexor hallucis longus rénuis par une expansion inter-tendineuse et soutenant également le talus
5- m. abductor hallucis
6- paquet vasculo-nerveux plantaire médial
7- m. flexor digitorum brevis
8-aponévrose plantaire moyenne épaissie
9-m. quadratus plantae
10- paquet vasculo-nerveux plantaire latéral
11- m. abductor digiti quinti
12- tendons - et leurs gaines synoviales- des m. fibulares
13- ligament calcanéo-cuboïdien caudal
14- facette cuboïdienne de la grande apophyse calcanéenne
15- les deux branches du ligament en Y de Chopart
16-m. extensor digitorum brevis
17- tendons - et leurs gaines synoviales- des m. fibularis tertius et extensor digitorum longus
18- paquet vasculo-nerveux tibial ventral
19- tendon -et sa gaine synoviale- du m. extensor hallucis longus
20- tendon -et sa gaine synoviale- du m. tibialis anterior
21- ligament talo-naviculaire dorsal

Fig 23 Figure 23

architecture osseuse du pied de profil médial

P. : poids du corps

R. : réaction du sol

1- système trabéculaire thalamique

2- système trabéculaire achilléen

3- système trabéculaire plantaire ventral

4- trait de fracture du corps du talus

5- trait de fracture du col du talus

6- luxation dorsale du thalamus entraînant une fracture de la troisième malléole tibiale dorsale (de Destot)

7- luxation ventrale du talus

Fig 24 Figure 24

vue crâniale des lignes de force du pied droit

En ombré l'arche médiale -

en clair l'arche latérale

lig. gl. : ligament glénoïdien

Tp. : m. tibialis posterior

Fig 25 Fig 25b Figure 25

axe de l'articulation tibio-fibulo-talienne

T : tibia

f. : fibula

t. : talus

L : latéral

M : médial

Fig 26 Figure 26
vue médiale des actions musculaires

Ta. : m. tibialis anterior
Ext. H. : m. extensor hallucis longus
Ext. D. : m. extensor digitorum longus
TRI. : m. triceps sural
Tp. : m. tibialis posterior
Fl. D. : m. flexor digitorum longus
Fl. H. : m. flexor hallucis longus

1- dorsi-flexion
2- flexion plantaire

Fig 27 Figure 27
vue latérale des actions musculaires

Ext. D. lg : m. extensor digitorum longus
Fib. Ter. : m. fibularis tertius
F; ib. br. : m. fibularis brevis
F; ib. lg. : m. fibularis longus
TRI : m. triceps sural

1- dorsi-flexion
2- flexion plantaire

Fig 28 Figure 28

vue crâniale du pied droit - axe mécanique de l'articulation talo-calcanéenne (axe de Henké)

Ext. H. : m. extensor hallucis

Ext. D. lg. : m. extensor digitorum longus

T.a. : m. tibialis anterior

T. p. : m. tibialis posterior

Fl. D. lg. : m. flexor digitorum longus

Fl. H. : m. flexor hallucis longus

TRI : m. triceps sural

Fib. l.g. : m. fibularis longus

Fib. br. : m. fibularis brevis

Fib. ter. : m. fibularis tertius

1- varus et supination du pied (inversion)

2- valgus et pronation du pied (éversion)