Accueil
  Maîttrise Education
   Contact
   English
 
                        Articles      Interviews      Congrès      Liens     Medline   
     
     
   

 

S'abonnez à Maîtrise Orthopédique

 

header
     
   
footer
Télécharger le bulletin au format PDF
Afficher tous les articles  
  • Généralités
  • Os et parties molles
  • Thérapeutique
  • Matériaux
  • Rachis - Bassin
  • Epaule - Bras
  • Coude - Avant-bras
  • Poignet - Main
  • Hanche - Cuisse
  • Genou - Jambe
  • Cheville - Pied
  • Histoire
  • Voyage
  • Loisirs - Humour

  •  Début Précédente  2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12  Suivante Fin 

    Plaidoyer pour la modularité cervicale dans les PTH : à propos d'une série de 233 tiges GEOMODULAR posée consécutivement entre 1996 et 2000 dans 2 centres
    H. Mathevon, Ph. Stahl et le Groupe GRION
    MO n°187
    Octobre 2009
    Le col modulaire des PTH ne date pas d’hier et les nombreux articles récents sur le sujet témoignent d’un renouveau du concept. C’est sous l’impulsion du Pr. Toni en Italie et du Pr. Vidal en France que, dès 1980, les premières prothèses à col modulaire ont vu le jour. Cette modularité cervicale pouvant encore être « antériorisée » si on se réfère à la modularité épiphysaire des tiges vissées du Pr. Bousquet.Cependant, en raison des problèmes potentiels inhérents à toute modularité à savoir : décoaptation, fracture ou relargage métallique par fretting source d’ostéolyse, la modularité entre la tige et le col est restée d’utilisation relativement confidentielle pendant de nombreuses années.Aujourd’hui, avec l’exigence croissante des patients en terme d’égalité de longueur des membres inférieurs, ...
    H. Mathevon, Ph. Stahl et le Groupe GRION
    Chirurgie réparatrice en situation précaire (suite de l'article paru dans MO 186) - Couverture de la cheville
    P. Knipper
    MO n°187
    Octobre 2009
    Discussion sur les techniques :• Cicatrisation dirigée ? : Elle a, de fait, été tentée depuis longtemps. Le contexte de situation sanitaire précaire rend difficile l’application d’une cicatrisation dirigée correcte. L’anamnèse reste également compliquée mais l’ancienneté de la lésion semble confirmer, ici, l’inefficacité de la cicatrisation dirigée. De surcroît, la présence d’un tendon « sec » ayant perdu son « péri-tendon » explique en partie cet échec.Rappelons que la présence d’une structure anatomique noble exposée n’est pas une bonne indication à une cicatrisation dirigée.• Greffe de peau ? : La greffe de peau ne peut pas être envisagée car le « sous-sol » est inexistant pour que la greffe « prenne ». La présence des fibres tendineuses « sèches » au fond du cratère contre-indique la greffe. ...
    P. Knipper
    Prise en charge des fractures de l'anneau pelvien en centre hospitalier général
    H. Mathevon, M. Soenen, L.-M. Peyroux, N. Elhusseini, F. Koussougbo, A. Kaba
    MO n°187
    Octobre 2009
    Les fractures du bassin comme de nombreuses lésions traumatologiques qui ont augmenté autour des années 1980 compte tenu du nombre des accidents de la voie publique, semblent avoir un peu régressé ces 10 dernières années ; elles sont toujours la conséquence d’un impact violent sur le bassin ainsi dans 20 % des cas elles sont présentes dans les polytraumatismes. Pour A. Gânsslen l’analyse d’une série récente de 1012 patients répertoriés de 1994 à 2005 ayant présenté un traumatisme de l’anneau pelvien, dans le département traumatologique de Hanovre, révèle que la cause la plus fréquente reste l’accident de circulation dans 68,2 %, alors que la chute d’un lieu élevé correspond à 16,6 %. Dans notre service nous recevons environ une dizaine de fractures de l’anneau pelvien par an dont certaines ...
    H. Mathevon, M. Soenen, L.-M. Peyroux, N. Elhusseini, F. Koussougbo, A. Kaba
    Conception de prothèse de genou à plateau mobile : Evolution vers des surfaces de contact optimales et vers une bonne stabilité antéro-postérieure.
    Ph. Couette, L.-A. Liguori, J.-F. Flez
    MO n°187
    Octobre 2009
    Devant la constatation du point faible des PTG, qui reste le polyéthylène, une voie de recherche s’est ouverte il y a 30 ans avec l’invention des plateaux mobiles : leur justification principale est la possibilité d’augmenter les surfaces portantes et donc de réduire les pics de contraintes qui sont inversement proportionnels aux surfaces de contact (« contact stress »). Au niveau de la conception : la liberté rotatoire, affectée à une deuxième interface, permet de raisonner à la flexion du genou en se plaçant uniquement dans le plan sagittal.Nous avons choisi cette voie il y a 15ans.Notre expérience personnelle repose actuellement sur 1900 implantations de plateaux mobiles en 15 ans et nous avons suivi un raisonnement par étape avec l’adoption successive de quatre grandes idées . Figure 1 : 30 ans de tâtonnements ...
    Ph. Couette, L.-A. Liguori, J.-F. Flez
    Prise en charge actuelle des luxations épisodiques de la rotule (place de la reconstruction du ligament fémoro-patellaire médial)
    G. Demey, E. Servien, R. Debarge, S. Lustig, T. Ait Si Selmi, Ph. Neyret
    MO n°186
    Septembre 2009
    Nous parlons de luxation épisodique de la rotule lorsque le patient a présenté au moins une luxation de rotule vraie authentifiée ou une séquelle radiologique de cette luxation (fracture du versant interne de la rotule ou du condyle externe). Sous l’influence de D. Fithian, ce terme de luxation épisodique a remplacé l’appellation d’instabilité rotulienne objective ou luxation occasionnelle de la rotule. Il est plus adapté en français comme en anglais (episodic patella dislocation) pour définir le groupe de patients ayant présenté une ou plusieurs luxations de la rotule. C’est le mot « instabilité » qui induisait une ambiguïté car il s’agit d’un symptôme.Après avoir établi le diagnostic, la recherche des facteurs morphologiques favorisants est fondamentale dans la prise en charge. Comme énoncé par ...
    G. Demey, E. Servien, R. Debarge, S. Lustig, T. Ait Si Selmi, Ph. Neyret
    Les fractures de l'anneau glénoïdien chez les athlètes de contact ayant bénéficié d'une reconstruction du labrum avec des ancres résorbables
    S. Banerjee, L.Weiser, D. Connell, A.-L. Wallace
    MO n°186
    Septembre 2009
    L’utilisation d’ancres résorbables en arthroscopie est très fréquente dans la chirurgie de stabilisation des épaules. Elle a supplanté l’utilisation des ancres métalliques. En théorie, ces ancres sont supposées se résorber avec le temps, dans une période suffisament longue pour permettre la cicatrisation du bourrelet sur la glène. Les articles récemment publiés ont souligné la présence d’ostéolyses sous-chondrales voire d’ostéolyses majeures lors de l’utilisation de ces ancres . Nous utilisions ces ancres résorbables depuis 2002 et nous rapportons dans la présente publication trois cas de patients, athlètes de contact, qui se sont présentés avec une récidive d’instabilité associée à une fracture de la glène qui passait à travers une zone de fragilité induite par les tunnels de positionnement des ancres ...
    S. Banerjee, L.Weiser, D. Connell, A.-L. Wallace
    Comment raisonnons-nous en 2009 devant une fracture du rachis thoraco-lombaire et lombaire ?
    T. Lenoir, C. Dauzac, P. Guigui
    MO n°186
    Septembre 2009
    Les fractures du rachis thoraco-lombaire peuvent entraîner des conséquences très variées, allant de la simple gêne douloureuse à la paraplégie voire au décès. Les trois principales causes sont les accidents de la circulation, les chutes de lieux élevés, les accidents sportifs et les accidents du travail (Frank, Pickett). A part, les fractures ostéoporotiques résultant de simples chutes dont le traitement est rarement chirurgical. La prise en charge des fractures thoraco-lombaire a évolué ces dernières années avec les progrès de la réanimation, de l’imagerie, de plus en plus précise et accessible, et les avancées en matière d’instrumentation chirurgicale. Les techniques mini-invasives se sont également développées en chirurgie rachidienne devant une logique économique de réduction de durée d’hospitalisation et devant une ...
    T. Lenoir, C. Dauzac, P. Guigui
    Chirurgie réparatrice en situation précaire - Couverture de la cheville
    P. Knipper
    MO n°186
    Septembre 2009
    Une perte de substance cutanée au niveau de la cheville est une situation fréquemment observée en chirurgie orthopédique et traumatologique. Cet article propose des techniques simples mais fiables de couverture d’une perte de substance cutanée de cette région anatomique. De surcroît, ces techniques sont adaptées à une prise en charge chirurgicale en situation précaire c'est-à-dire quand l’environnement de travail reste difficile voire précaire comme dans certains dispensaires des pays en voie de développement…Nous vous renvoyons à l’article sur la chirurgie réparatrice en situation précaire (Maîtrise Orthopédique, N° 118 et 122 et site internet) pour les principes généraux de reconstruction par des techniques simples appliquées dans des conditions difficiles d’exercice.Nous vous proposons ici la couverture de ...
    P. Knipper
    Le déclin de l'empire prothétique ?
    G. Nourissat()(), J. Sellam()(), F. Berenbaum()()
    MO n°186
    Septembre 2009
    C’est sous un ciel sombre que s’est déroulé du 10 au 13 juin 2009 à Copenhague le congrès de la ligue Européenne contre l’arthrose, réunissant près de 15000 rhumatologues et chercheurs. Si pour les orthopédistes organiser un congrès sur l’arthrose peut faire sourire étant donnés les excellents résultats à long terme des arthroplasties de hanches ou de genoux, pour les médecins le sujet est sérieux. Ils sont convaincus qu’aujourd’hui, l’état de la recherche sur l’arthrose est équivalent à celui de la polyarthrite rhumatoïde il y a 10 ans. Validations de modèles animaux proches des données humaines, meilleures compréhensions des interactions tissulaires entre l’os sous-chondral, le cartilage, et la synoviale ou résultats impressionnants des premières biothérapies ont de ...
    G. Nourissat()(), J. Sellam()(), F. Berenbaum()()
    Programme de préparation à l'installation d'Implanet Institute
    L. Kerboull, Ph. Landreau
    MO n°186
    Septembre 2009
    Les candidats sélectionnésLe 23 juin 2009 le jury d’Implanet Institute a procédé à la sélection des candidats au programme de préparation à l’installation.Parmi les onze dossiers retenus de postulants au programme « Arthroscopie » ont été sélectionnés :- Julien BELDAME (Rouen)- Xavier COPIN (Marseille)- Florent LESPAGNOL (Paris)- Philippe RIERA (Marseille)Parmi les sept dossiers retenus de postulants au programme « Arthroplastie » ont été sélectionnés :- Jacques-Marie ADAM (Rouen)- Julien BARDOU-JACQUET (Bordeaux)- Jean Marc BUORD (Marseille) - Jean-Charles GRILLO (Marseille)Ces heureux élus pourront donc bénéficier d’une formation pratique d’une durée de un mois qu’ils organiseront avec le comité scientifique d’Implanet Institute au ...
    L. Kerboull, Ph. Landreau
     Début Précédente  2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12  Suivante Fin 

     
     
     
     
     
     
      AVERTISSEMENT : Ce site est destiné au corps médical. Les traitements présentés ne reflètent que l'expérience des auteurs au moment où leur article a été publié dans notre journal. La décision d’une intervention chirurgicale ne peut se prendre qu'après un examen clinique. Les techniques publiées ici ne sauraient justifier une quelconque revendication de la part d'un soignant ou d'un soigné.
      Hosted by XPERT-MEDECINE