Vos enfants peuvent être rattachés à votre sécurité sociale en dessous de l’âge de 12 ans. Pour ce faire, il faut faire une déclaration afin d’inscrire votre enfant sur votre carte vitale.

Pour les enfants de moins de 16 ans

La procédure est encore très simple pour les enfants de moins de 16 ans. Vous pouvez faire la demande de rattachement dès la naissance du bébé. Dans tous les cas, il faut remplir un formulaire de demande de rattachement chez la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou CPAM. L’enfant peut être rattaché sur la carte vitale de l’un de ses parents ou des deux à la fois. Pour ce deuxième cas, il faut remplir un formulaire de double rattachement et il faut la signature des deux parents. Un enfant de moins de 16 ans n’a pas besoin de déclarer un médecin traitant. D’ailleurs, s’il ne figure sur aucune carte vitale de ses parents, le remboursement de la sécurité sociale se fait directement sur le compte de celui qui a montré sa carte vitale lors de la consultation de l’enfant.

Pour les enfants de 16 à 21 ans

En effet, au-delà de 21 ans, chaque citoyen doit avoir sa propre carte vitale. Même à partir de 16 ans, l’enfant peut avoir sa propre carte vitale, mais il reste ayant droit. Entre 16 et 21 ans, il est encore possible de rattacher l’enfant à la carte vitale de ses parents, mais sous certaines conditions. L’enfant peut être rattaché s’il est en école d’apprentissage ou s’il continue sa scolarité, s’il est handicapé et ne pouvant ainsi subvenir à ses besoins ou encore s’il vit chez l’assuré depuis plus d’un 1 an. Pour les enfants de 20 à 21 ans, d’autres conditions s’additionnent. L’enfant poursuit encore ses études, il n’est rattaché à aucun régime obligatoire de santé, il ne peut plus étudier à cause d’une maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *