Le secourisme peut sauver plusieurs dizaines de milliers de vies chaque année si une personne sur cinq connaissait les bons réflexes à adopter. Le secourisme consiste à porter assistance à des personnes en danger. En principe, le secourisme appartient aux professionnels. Mais en attendant leur intervention, savoir réagir peut parfois sauver des vies.

Devez-vous intervenir ou non ?

Vous êtes face à une personne dont l’intégrité physique est en danger. Vous vous demandez si vous devez vous arrêter ou continuer votre chemin. Vous avez très certainement déjà entendu parler de la « non-assistance à personne en danger ». C’est un délit ! En effet, l’article 223-6* du nouveau Code pénal stipule qu’une personne pouvant intervenir, sans risque pour lui et pour les tiers, pour sauver une vie ou pour déclencher les secours, alors qu’elle s’y abstient volontairement commet un délit. Cet acte est alors puni de 75 000 euros d’amende et de 5 ans d’emprisonnement.
Il vous faut alors analyser rapidement la situation afin de repérer s’il y un éventuel danger pour vous et pour les autres. Appeler les secours est une chose essentielle qui est absolument à faire, mais ce n’est pas suffisant. Une personne en arrêt cardiaque mourra par exemple dans les minutes qui suivent si aucun geste n’est réalisé. Malheureusement, rares sont les citoyens ordinaires qui maîtrisent les gestes d’urgence et se contentent d’appeler les secours. Il relève du travail des juges d’interpréter la situation et de déterminer les responsabilités de chacun.

Comment se former au secourisme ?

A priori, on peut penser qu’on ne serait jamais confronté à une situation d’urgence. Toutefois, quand cela se produit, c’est souvent la panique qui s’empare de nous, nous empêchant de bien réagir. Selon les chiffres, seuls 7% des Français connaissent les gestes d’urgence. Pourtant, les offres de formation sont nombreuses, il suffit d’une journée pour apprendre les premiers secours. Vous pouvez par exemple vous former au secourisme par le biais des structures comme la Croix Rouge ou encore l’Union des Sapeurs-Pompiers. Des situations d’accidents simulés sont abordées durant la formation. Contrairement aux professionnels qui doivent se munir d’un sac d’intervention pour le secourisme (contenant tous les équipements nécessaires pour sauver la personne en danger), les citoyens n’ont besoin de rien pour pratiquer les gestes de premiers secours. Le sac d’intervention est indispensable pour les urgentistes et les secouristes. Mais les voyageurs peuvent aussi en avoir besoin pour garder les outils et matériels indispensables en cas d’accidents. Vous apprendrez durant la séance de formation les gestes qui sauvent en fonction de la situation : massage cardiaque, bouche-à-bouche, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *