Varices, troubles circulatoires, jambes lourdes… ces symptômes que l’on considère souvent comme anodin représentent souvent une maladie beaucoup plus grave, l’insuffisance veineuse. Un trouble chronique qui affecte plus du quart de la population dans les pays développés, elle avoir des conséquences graves sur la santé globale, pouvant même causer le risque d’invalidation temporaire ou permanente. Quels en sont les causes et comment soigner cette pathologie ?

L’insuffisance veineuse : qu’est ce que c’est?

Les veines contiennent quelques petites valves qui limitent la descente du sang dans les jambes. Quand celles-ci se dégradent, le sang redescend et reflue dans les petites veines. La maladie veineuse survient quand les parois des veines se détériorent à cause de la stagnation permanente du sang dans les petites veines.
Comment reconnaître une maladie veineuse ? Les personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse ressentent de la lourdeur dans les jambes ainsi que des fourmillements. Dans certains cas comme les varices, les stagnations sont visibles sur la surface de la peau.

Qui sont les personnes à risques ?

Des études ont révélé qu’un adulte sur trois est victime d’une maladie veineuse, soit plus de 18 millions d’adultes en France. Hommes et femme peuvent souffrir d’insuffisance veineuse. 26 % chez les hommes contre 57 % chez les femmes. Les risques d’insuffisance veineuse peuvent augmenter selon l’âge, puisque les veines deviennent moins élastiques à force de vieillir.

Insuffisance veineuse : les facteurs à risques ?

Les problèmes veineux sont souvent héréditaires. 45 % des personnes qui en souffrent ont au moins un parent qui souffrait d’insuffisance veineuse (60 % chez les femmes contre 25 % chez les hommes). Le surpoids peut également favoriser l’apparition des maladies veineuses. L’excès de poids crée une importante pression sur les jambes favorisant le retour veineux. De plus, les surpoids peuvent provoquer la dégradation des parois des veines. Le tabagisme peut également favoriser l’apparition des problèmes des veines. Le tabac minimise la tonicité des veines, ce qui a tendance à augmenter les reflux sanguins dans les jambes.

Comment soigner cette maladie ?

Loin d’être une fatalité, la maladie veineuse peut très bien se soigner. Il existe un panorama de traitement proposé par les médecins variant selon la gravité des cas. Si l’insuffisance n’a pas encore atteint un niveau assez élevé, un traitement à base d’anti-inflammatoire suffit largement à le soigner, comme les phlétrophobes. Pour les cas plus graves, un traitement chirurgical en urgence s’impose pour éviter la délitation des veines. Il est également conseillé de mettre régulièrement des bas ou des collants pour mettre la jambe au chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *