L’hyperventilation est un trouble pulmonaire. Mais elle peut aussi être produite volontairement par exemple par les plongeurs avant une apnée. Ce trouble se caractérise par une respiration rapide, supérieure aux besoins du corps. Quelles sont les causes de l’hyperventilation et comment la traiter ?

Comment se manifeste l’hyperventilation ?

La personne qui souffre de ce trouble a une augmentation anormale de sa fréquence respiratoire. Concrètement, le nombre de ses cycles d’inspiration et d’expiration par minute est élevé. Mais l’hyperventilation peut aussi se traduire par une augmentation de l’amplitude des mouvements respiratoires. C’est-à-dire que la durée d’un cycle respiratoire est trop longue entraînant ainsi une hausse du volume d’air que la personne inspire et expire. Ces troubles entraînent un apport trop important en oxygène dans l’organisme. Et, comme la quantité de dioxyde de carbone expiré est également excessive, cela cause de l’hypocapnie. Les échanges gazeux pulmonaires sont, de ce fait, perturbés.
Il existe deux types d’hyperventilation. D’un côté, on trouve l’hyperventilation aiguë. Quand ce trouble survient, le patient voit le monde tourner autour de lui. Il est pris de vertige, ne se sent pas bien, a une sensation de suffocation et transpire. Ce trouble peut aussi s’accompagner d’une douleur thoracique et d’un sentiment de terreur. De l’autre côté, il y a l’hyperventilation chronique avec des manifestations beaucoup moins spectaculaires. Les maux sont imprécis et plus vagues. C’est d’ailleurs pour cette raison que le trouble n’est pas diagnostiqué. Le patient peut ainsi souffrir de la maladie pendant des années.

Quelles sont les causes de l’hyperventilation ?

L’hyperventilation peut être due à une maladie des voies respiratoires, une embolie pulmonaire, une fibrose pulmonaire, l’asthme… Bref, elle peut être causée par une affection pulmonaire. Mais, l’hyperventilation peut aussi survenir en cas d’anxiété ou de stress. Les crises de panique et d’angoisse entraînent alors une augmentation du cycle respiratoire.
Ce trouble peut également être la conséquence d’une atteinte du système nerveux central. Une hémorragie intracrânienne, une méningite ou encore un traumatisme crânien peuvent engendrer une hyperventilation.

Comment traiter ce trouble ?

Il est indispensable de traiter l’hyperventilation, car ce trouble peut être à l’origine de graves complications. Une hyperventilation aiguë peut entraîner une détresse respiratoire qui peut mettre en danger la vie de la personne qui en souffre. Il faut consulter un pneumologue ou un médecin général pour effectuer un diagnostic. En fonction des résultats de celui-ci, divers traitements peuvent être mis en place : traitement médicamenteux, ventilation assistée mécanique, kinésithérapie, etc.
Dans le cas d’une hyperventilation chronique, le patient peut prendre un calmant ou un tranquillisant quand cela survient. Une autre solution contre l’hyperventilation chronique est d’apprendre à mieux gérer sa respiration. Il existe des méthodes de respiration comme la respiration intermittente qui aide le patient à respirer moins, mais mieux. Il est également indispensable d’apprendre à mieux vaincre le stress et à rester calme, et ce quelles que soient les circonstances. Cela évite les crises d’angoisse et de panique qui engendrent une hausse de la fréquence respiratoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.