La cigarette électronique ou e-cigarette n’est plus à présenter, car cela fait des années qu’elle est sur le marché. Pour fonctionner, l’e-cigarette nécessite l’utilisation de l’e-liquide. Ce dernier est à l’origine de la vapeur de votre cigarette électronique.

Qu’est-ce que l’e-liquide ?

Si vous ne le savez pas encore, sachez que l’e-liquide est l’ingrédient qui vous permet de vapoter. De plus près, l’e-cigarette est composée : d’un accumulateur rechargeable, d’un atomiseur, d’un indicateur lumineux et d’une cartouche d’e-liquide. La cigarette électronique a été inventée en vue d’un sevrage. La composition de l’e-liquide est donc très importante.

 

 

De quoi l’e-liquide est-il composé ?

Les cartouches d’e-liquide vendus sur le marché ne sont pas toutes pareilles. Elles se distinguent par leur composition ainsi que le taux de chaque élément qu’elles contiennent. Cependant, il faut noter qu’il existe 6 principaux composants dans l’e-liquide. Il s’agit du PG ou propylène glycol, de la GV ou Glycérine végétale, de la Nicotine, de l’arôme alimentaire, de l’eau et de l’alcool.
En termes de proportion, le Propylène glycol compose 70 % à 80 % de l’e-liquide, la glycérine végétale, 20 % à 30 %, la nicotine entre 0 mg et 18 mg, les 3 autres composants forment le reste.
Ce sont le Propylène glycol et la Glycérine végétale qui sont les principaux acteurs de la combustion se déroulant dans l’e-cigarette. L’eau et l’alcool fluidifient le mélange et l’arôme donne son gout à la cigarette électronique. L’arôme est l’un des premiers critères de choix d’une cigarette électronique. Le second est le taux de nicotine. Vous devez savoir que la cigarette électronique sert de substitution à la cigarette classique. Elle est aussi censée aider une personne à arrêter de fumer. Au cours du sevrage, le taux de nicotine contenu dans l’e-liquide devrait ainsi diminuer petit à petit.

Comment composer son propre e-liquide ?

Avec le prix des cartouches sur le marché, il est avantageux de faire son eliquide. Pour ce faire, vous aurez besoin d’acheter une base neutre PG/GV sans nicotine, des flacons de booster de nicotine, de l’arôme alimentaire, un flacon vide et une seringue. Si vous envisagez un volume final de 100 ml, optez pour un flacon vide plus grand afin de vous permettre de procéder au mélange.
Pour une préparation de 100 ml d’e-liquide à 6 mg/ml de nicotine, les proportions dont vous aurez besoin sont de : 60 ml de base neutre sans nicotine avec une ration de PG/GV de 50/50, de 30 ml de booster de nicotine, soit 3 flacons de 10 ml avec 50 % PV/50% GV et de 10 ml d’arôme concentré. Vous pouvez aussi ajouter de l’additif, mais c’est facultatif.
Commencez par verser votre arôme concentré dans le flacon vide, puis le booster de nicotine, et enfin la base neutre. Veillez à bien homogénéiser le tout pour que tous les composants se mélangent bien. Si votre recette comporte de l’additif, ajoutez-le avant de verser la base neutre.
Une fois votre préparation d’e-liquide obtenu, sachez que vous ne pouvez pas encore vous en servir tout de suite. Comme vous avez utilisé de l’arôme, il faut lui laisser le temps de maturer. Cette étape s’appelle le temps de steep. Il varie en fonction de l’arôme que vous avez utilisé, mais, au minimum, il faut respecter 48 h de maturation.
Avec le règlement en vigueur, on ne trouve plus sur le marché que des flacons de nicotine de 10 ml maximum, avec un taux de 20mg/ml. Quant à la base neutre, vous avez le choix entre PG/BV à 30/70, 50/50 ou 70/30. Tout est basé sur le calcul pour avoir une bonne composition d’e-liquide. Si vous avez du mal, n’hésitez pas à vous servir des calculettes d’e-liquide en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.