Quand la perte de poids se fait attendre et que l’on a pas assez de patience, l’on cherche une solution rapide pour éliminer ses excès de gras. Parmi les solutions efficaces qu’il est possible d’adopter, il y a la liposuccion. C’est une solution immédiate pour se débarrasser des bourrelets. Eh oui, la chirurgie peut affiner la silhouette et améliorer sa morphologie en ne touchant que des zones bien ciblées. Le ventre, les hanches ou bien les fesses : toutes les parties du corps peuvent être allégées chirurgicalement. Il est même possible de faire enlever un double menton gênant. Chacune de ces opérations a ses spécificités respectives. Retrouvons l’essentiel à retenir dans les prochains paragraphes.

La liposuccion des cuisses

Les femmes se plaignent souvent d’avoir des cuisses trop épaisses. La liposuccion de cette partie du corps permet d’affiner les membres inférieurs. Pour descendre de plusieurs tailles de pantalon, il faut enlever la graisse localisée à cet endroit. La lipoaspiration consiste à enlever le lipide stocké dans la partie interne des cuisses. En effet, chez les femmes, la graisse a tendance à s’accumuler profondément dans la partie interne des cuisses. Le chirurgien intervient donc à l’endroit où les deux côtés se touchent. Pour information, sachez que cette accumulation typiquement féminine porte le nom de lipomérie. Les dames d’un certain âge sont celles qui demandent le plus ce type d’intervention. Elles passent sous le bistouri non pas par simple envie de retrouver leur forme, mais surtout pour gagner en bien-être. En effet, le fait que les deux côtés des jambes se touchent gêne les patientes au quotidien. L’intervention chirurgicale devient alors nécessaire pour réduire les frictions douloureuses, notamment lorsque la personne porte une jupe.
L’opération se passe en une journée. La patiente n’a pas besoin d’être hospitalisée puisqu’elle rentre le soir de la liposuccion même. L’anesthésie locale est de rigueur. Pendant la durée de l’opération, la patiente ne ressent pas les douleurs allant de la ceinture aux chevilles. Les professionnels de la chirurgie comme ce chirurgien esthétique sur Bordeaux effectuent ce type d’intervention pendant 40 mn à 1h30. L’anesthésie générale est nécessaire s’il faut aussi aspirer la graisse sur d’autres parties du corps. Si c’est la première fois que vous allez faire une lipoaspiration, vous pouvez consulter la fiche d’information sur la liposuccion de la SOFCPRE pour mieux vous informer.

L’extraction de la graisse sur les hanches

Surnommées poignées d’amour, l’accumulation de graisse au niveau des hanches est assez courante. Ce phénomène naturel s’observe autant chez les dames que la gent masculine. Les deux genres peuvent ainsi recourir à une liposuccion des hanches. Pour les dames, la prise de poids apparaît après la puberté. Les hommes ont jusqu’à la trentaine pour avoir des hanches chargées. Le passage sur la table d’opération permet d’enlever jusqu’à 80% de la graisse se trouvant au niveau des poignées d’amour. La qualité de la peau est un facteur déterminant du succès de l’intervention. Quoi qu’il en soit, le chirurgien opère sans laisser de cicatrice ni de trace de suture. Avec une hospitalisation ambulatoire, la durée du passage au bloc opératoire n’excède pas 90 minutes. En d’autres termes, le patient retrouve son lit le soir même. L’anesthésie locale est de rigueur. Pour que la personne ne ressente rien, un complément de sédatif par voie intraveineuse est administré par précaution. Cela détend et facilite l’aspiration de la graisse. A peine visible, une très légère marque de 4 mm se voit sur chaque hanche après l’intervention. Elle disparaît complètement au cours de l’année.

L’affinage de la culotte de cheval

Pour ceux qui l’ignorent encore, la culotte de cheval désigne l’accumulation graisseuse sur les faces externes des cuisses. C’est une spécificité féminine que les hommes trouvent adorable jusqu’à une certaine mesure. Les hormones sont à l’origine de cette formation lipidique. La grossesse peut aussi rendre la partie supérieure et externe de la cuisse plus épaisse. Cet amas graisseux ne disparaît pas après l’arrivée du bébé. Outre le gain de poids, la peau devient moins esthétique avec la cellulite. Si le sport et d’autres solutions restent inefficaces, la liposuccion de la culotte de cheval est à envisager. L’extraction sur les deux côtés se fait en 45 minutes. Une cicatrice sous l’apparence d’un grain de beauté discret peut rester pendant quelques mois. Cette marque disparaît totalement au même titre que la cellulite chez beaucoup de patientes. A la sortie du bloc, la personne doit mettre un panty. Ce vêtement de contention permet de maintenir l’œdème temporaire postopératoire. Il joue aussi le rôle d’antalgique. De manière générale, les patientes sont conseillées de ne pas se baigner pendant les trois semaines qui suivent leur intervention chirurgicale. Les zones où la graisse a été enlevée peuvent faire mal pendant cette période.

L’opération pour avoir un ventre plat

Le corps humain a tendance à stocker du lipide au niveau du ventre. Les hommes et les dames sont à égalité sur ce point. La peau abdominale est en partie responsable de cette accumulation. Cette coupable a tendance à être plus souple qu’ailleurs. Ce qui favorise l’apparition du bedon. Il existe deux sortes de graisses abdominales qu’il faudra distinguer. Ceux qui ont le ventre gonflé au-dessus du nombril ont surtout du lipide viscéral. En d’autres mots, la graisse se situe au niveau des intestins. Ce qui signifie qu’il n’est pas possible de l’atteindre avec la liposuccion. Une perte de poids généralisée est le seul moyen de s’en débarrasser. Pour ceux qui ont du gras en dessous du nombril, l’accumulation lipidique est superficielle. Il est ainsi possible de tout aspirer en moins d’une heure. Les chirurgiens ont recours à la technologie coolsculpting pour enlever la graisse et tendre la peau en même temps. Contrairement aux autres zones du corps, le ventre est beaucoup plus sensible. Il revient au patient de choisir s’il veut une anesthésie générale ou locale. Cette dernière option est réservée à ceux et celles qui ont un petit ventre. Une quantité de graisse importante demande l’endormissement total du patient.

D’autres liposuccions possibles grâce à la chirurgie

Les bras sont des zones où la graisse s’accumule facilement, surtout chez la gent féminine. La lipomérie est localisée en dessous des épaules et peut s’étendre jusqu’au coude. Chez une dame, les bras forts sont inesthétiques. Les triceps disparaissent sous une forme de peau tombante. La liposuccion des bras se fait sur deux côtés. Cette opération chirurgicale sous anesthésie locale s’effectue assez rapidement. Avant d’effectuer ce type d’opération, il faut toutefois faire des examens préopératoires. La peau peut rester flasque lorsque la surcharge lipidique a été enlevée. D’ailleurs, le gonflement temporaire qui dure 15 jours peut cacher ce phénomène. Il faut que le patient se fasse suivre par son chirurgien pour en avoir le cœur net.
La liposuccion du double menton est aussi une opération courante. Elle devient nécessaire après le relâchement du muscle platysma causé par le vieillissement ou une prise de poids importante. L’extraction se fait au niveau du cou. Elle devient indispensable chez les personnes en surpoids important après 45 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.