La question peut paraître un peu bête. Pourtant, c’est un sujet qui mérite quand même d’être mis au clair.

Définition du médicament

Pour définir le médicament, il faut se référer à l’article L. 51111-1, du code de la Santé publique. En effet, le médicament désigne toutes les substances et les compositions qui possèdent des propriétés préventives ou curatives sur n’importe quelle maladie humaine ou animale. Le médicament désigne également toutes les compositions ou substances qui peuvent être utilisées sur l’homme ou sur les animaux, ou qui peuvent leur être administrées, pour différents objectifs : établissement de diagnostic médical et restauration, correction ou modification des fonctions physiologiques. Les médicaments sont donc des compositions ou substances qui peuvent exercer différentes actions sur la santé : pharmacologique, immunologique et métabolique.
Tous les médicaments obéissent strictement à des règlementations lors de leur fabrication, leur manutention et leur distribution.

Que contient un médicament ?

Un médicament est constitué par deux éléments : le principe actif et les excipients. Le principe actif est une substance qui intervient, de manière précise, dans l’organisme en déclenchant un mécanisme d’action préventive ou curative. Les excipients sont, quant à eux, des substances qui aident seulement à la simplification de l’utilisation du médicament. Autrement dit, ils ne présentent aucun effet préventif ou curatif. Le principe actif, tout comme les excipients, peut être d’origine naturelle ou chimique.

Focus sur les différentes formes pharmaceutiques de médicaments

Parfois appelée forme galénique, la forme pharmaceutique du médicament doit faire en sorte que la substance active puisse atteindre le plus rapidement et le plus efficacement possible l’organe qui est visé. La forme pharmaceutique se définit essentiellement par le mode d’administration du médicament. Les médecins le choisissent en tenant compte de divers éléments : type de malade (enfant, adulte…), durée d’action (retardée, instantanée…) ou encore en fonction du site d’action.
Les formes pharmaceutiques de médicament sont très nombreuses. Toutefois, on peut citer 5 formes les plus courantes : les formes orales (comprimé, gélules, sirops, suspension buvable…), les injectables (poudre à dissoudre, solution en ampoule…) sont administrées par injection, les formes dermiques (crème, gel ou pommade) sont à appliquer sur la peau, les formes inhalées (poudre ou en aérosols liquides) sont administrées par aérosols et les formes rectales (suppositoire) sont introduites par le rectum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.