La calvitie, également connue sous le nom d’alopécie, peut toucher tous les genres (homme ou femme). Ce phénomène qui est caractérisé par la perte massive de cheveux peut être dû à différentes causes dont la génétique, l’âge et l’environnement. De nombreuses victimes de l’alopécie souffrent de complexe par rapport à leur physique. Heureusement donc que la branche de la médecine esthétique a réussi une solution permettant de remédier efficacement à cette pathologie : « la microgreffe capillaire ».

De quoi s’agit-il ?

La microgreffe capillaire est une solution proposée par la médecine esthétique en vue de résoudre les problèmes de calvitie. C’est une technique très naturelle dont le résultat peut être appréciable sur le long terme. Elle consiste essentiellement à implanter, dans les zones atteintes de calvitie, des follicules pileux. Il est à noter que celles-ci ont été prélevées sur la personne même, mais sur les zones à forte densité. D’ailleurs, certains spécialistes utilisent le terme « autogreffe » pour désigner cette technique. L’opération est entièrement indolore. L’intervention se déroule en nombreuses étapes et chaque intervention est unique puisqu’elle varie en fonction de différents paramètres. Selon le résultat attendu, le degré de la calvitie, la zone touchée ainsi que la longueur des cheveux, le praticien doit être en mesure d’apporter une solution personnalisée. Mais, d’une manière globale, on peut distinguer la microgreffe en deux grandes catégories.

La FUE pour les cheveux courts

La FUE ou Follicular Unit Extraction est une intervention qui se pratique sur des cheveux courts ou des cheveux rasés. La procédure ne laisse aucune cicatrice ou marque disgracieuse visibles. Le prélèvement se situe généralement au-dessus de la nuque et se fait à l’aide d’un micro-instrument permettant de pratiquer la technique de bulbe par bulbe. L’intervention proprement dite n’échappe pas à la règle du « tout dépend des paramètres ». Elle tient en compte le nombre de greffons qu’il va falloir réimplanter sur la zone qui est dégarnie. Cependant, la personne ayant eu recours à cette solution peut immédiatement reprendre le travail le lendemain de l’intervention. Tout ce qu’il faut savoir c’est qu’un pansement au cours des 24 heures suivant l’intervention et un shampoing au bout de 48 heures seront à prévoir.

La FUT pour les cheveux longs

La FUT ou la Follicule Unit Transposition est une intervention qui s’effectue sur des cheveux longs. Contrairement à la FUE, le rasage préalable n’est pas requis. En effet, le praticien se charge directement du prélèvement d’une bandelette sur le cuir chevelu du patient. La réimplantation pourra occasionner une fine cicatrice. Toutefois, il est inutile de s’affoler puisqu’elle sera subtilement camouflée par les cheveux. Cela dit, la cicatrisation durera 8 jours au maximum, mais vous pouvez très bien reprendre votre activité professionnelle dès le lendemain de l’intervention. La FUT est pratiquement indolore et le résultat est tout simplement incroyable. Elle vous permet de retrouver une magnifique chevelure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.