Un adulte sur 10 souffre de problèmes d’acouphène ? Ce phénomène peut être très gênant au quotidien. Il peut être très handicapant, car quand les grésillements ou les sifflements surviennent,t il est possible de subir une perte partielle de l’audition. Mais pourquoi vos oreilles bourdonnent-elles ?

Un problème de l’audition

Généralement, les problèmes d’acouphènes suggèrent des troubles de l’audition, suite à une perte auditive. Le cerveau réagit selon les signaux envoyés par l’organisme, et tente de gérer les anomalies, comme la perte de l’audition. Cepedant, son intervention peut avoir des impacts sur le bon fonctionnement du cortex auditif, d’où les problèmes de bourdonnement.

Un problème d’hypertension

Si vos oreilles bourdonnent, peut être que vous êtes victimes d’une hypertension. L’augmentation de la pression artérielle peut affecter la microcirculation de l’oreille interne et de la cochlée. Les pressions que subissent les vaisseaux sanguins peuvent également émettre des bruits que les experts surnomment « acouphènes pulsatiles ». Cela provoque des désagréments au niveau de l’audition. Si vous êtes victimes d’un acouphène pulsatile, vous devez prendre un rendez-vous chez le médecin pour savoir le taux de votre tension artérielle.

une inflammation en rapport avec une otite

Une otite favorise le bourdonnement de l’oreille. En effet, une otite séreuse ou encore une perforation du tympan augmente le volume des bruits corporels. N’étant plus couverts par les bruits extérieurs, ils deviennent plus perceptibles à l’oreille, d’où la présence des acouphènes.

La présence d’un produit toxique dans le conduit auditif

Les effets secondaires de certains médicaments peuvent être toxiques pour les fonctions auditives. Certains médicaments ont un effet ototoxique et favorisent la présence de l’acouphène. Selon l’association France Acouphènes, les médicaments comme l’aspirine, les diurétiques ou encore les antibiotiques sont très toxiques pour les oreilles. Certains ne deviennent ototoxiques que si leur durée d’utilisant ont été prolongées comme la quinine, l’imipramine ou encore l’Ibuprofen.

Une dysfonction vasculaire

Une anomalie au niveau du système auditif peut favoriser l’apparition des acouphènes pulsatiles. Il arrive que les artères et les veines se trouvant dans les oreilles n’arrivent pas à communiquer correctement, favorisant alors le bourdonnement des oreilles. Les problèmes d’anévrisme et de dissection sont également à l’origine des acouphènes. Le trajet que parcours l’artère peut être également amplifié les bruits corporels. Si tel est le cas, il faut procéder à une intervention chirurgicale pour stopper les bourdonnements.

La maladie de Ménière

Si les bourdonnements surviennent après l’apparition d’une crise, alors cela peut-être une maladie de Ménière. Cette maladie se manifeste par une importante pression de l’oreille interne. Généralement, ce sont les personnes de 30 à 60 ans qui en sont les principales victimes. La maladie touche généralement une oreille, mais dans certains cas, elle peut attaquer les deux oreilles. Pour diagnostiquer cette pathologie, il faut consulter un docteur ORL. Il effectuera un diagnostic complet de l’oreille. Mais le plus important, vous devez adopter une bonne hygiène sans endommager l’état des cérums.

La presbyacousie

Cette maladie touche surtout les personnes de plus de 50 ans. Il s’agit de la détérioration de l’oreille interne favorisant la diminution de l’audition. L’oreille peut bourdonner et la personne peut même subir des problèmes d’acouphènes. Les personnes qui en souffrent font face à un handicap majeur dans le quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.