La spasmophilie est un syndrome qui touche plus les femmes que les hommes. Elle se traduit par une crise que l’on appelle aussi crise de la tétanie. Heureusement, il existe des préventions et des traitements contre cette crise.

Qu’est ce que la spasmophilie ?

Un petit aperçu de ce syndrome pourrait nous aider à mieux le comprendre. Il est causé par divers troubles notamment celui du métabolisme. Mais les troubles de la conduction de l’information entre les neurones et les muscles peuvent aussi l’engendrer. Le spasmophile est souvent angoissé et cela cause une hyperventilation. La respiration n’est plus anormale après cela et le patient est tout déstabilisé. Les sueurs sont abondantes, et d’autres maux peuvent apparaître tels que les crampes, les malaises, les fourmillements, les maux de tête, le manque d’air, et les vertiges. Le spasmophile est une personne trop émotive, qui pleure facilement. C’est un sujet de stress qui est en permanence nerveux. A la moindre contrariété, cette personne peut paniquer et faire une crise sans pouvoir se retenir. La crise peut parfois se traduire par une grosse fatigue ou des maux d’estomac. Il peut aussi ressentir une forte douleur dans la poitrine et une grosse difficulté à parler et respirer.

Les préventions et les traitements

Il est possible de prévenir ce syndrome en réduisant la consommation de café, de thé, de cigarettes, et d’alcool. Bien évidemment, le sport est vivement recommandé car cela peut aider à réduire les risques de tension nerveuse souvent à l’origine des crises de paniques. Notez qu’en pratiquant du sport, notre cerveau produit de l’endorphine qui nous permet de lutter contre le stress. Outre le sport, un bon sommeil durable et à des heures fixes est un allié des personnes souffrant de ce syndrome. Il faut prendre le temps de respirer pour éviter l’hyperventilation. Aujourd’hui, le Yoga et la Sophrologie sont très prisés pour traiter la spasmophilie et les résultats sont impressionnants. L’homéopathie est aussi un bon remède : on recommande au patient de prendre du cuivre, du zinc, du nitrate d’argent, de la noix vomique, et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *