La luminothérapie est l’un des moyens pour traiter la dépression saisonnière ou le trouble affectif saisonnier (TAS). Le TAS est un type de dépression qui survient à un certain moment de l’année, généralement en automne ou en hiver.

Pourquoi recourir à la luminothérapie ?

La raison pour laquelle la luminothérapie est utilisée pour traiter ce type de trouble, c’est qu’elle permet de soulager les symptômes du TAS. En effet, la luminothérapie permet d’émettre une lumière vive imitant la lumière naturelle du soleil. Celle-ci agit sur les substances chimiques du cerveau liées à l’humeur et au sommeil, atténuant ainsi les symptômes du TAS.

La luminothérapie peut également servir pour traiter d’autres formes de dépression, des troubles du sommeil, l’anxiété, etc. Il suffit de s’asseoir de temps en temps à proximité de l’appareil.

Mais pour certaines personnes, la luminothérapie peut être plus efficace lorsqu’elle est associée à un autre traitement SAD, tel qu’un antidépresseur ou une psychothérapie.

Comment utiliser une lampe de luminothérapie ?

Avant de choisir et d’utiliser une lampe de luminothérapie, il est recommandé d’en parler avant tout à son médecin. En effet, si vous présentez à la fois un TAS et un trouble bipolaire, l’usage et la fréquence d’utilisation de la lampe doivent être soigneusement discutés avec votre médecin. Augmenter brusquement l’intensité de la lumière ou utiliser la lampe pendant trop longtemps peut effectivement provoquer des symptômes maniaques si vous souffrez d’un trouble bipolaire. Si vous avez des problèmes oculaires tels qu’un glaucome, une cataracte ou des lésions oculaires dues au diabète, demandez conseil à votre ophtalmologiste avant de commencer la luminothérapie.

Comment fonctionne la lampe de luminothérapie ?

Si la lampe de luminothérapie est si efficace pour améliorer l’humeur et atténuer les différents symptômes du TAS, c’est parce que la lumière qu’elle diffuse imite celle du soleil. Pour ce faire, la lampe à lumière doit généralement fournir une lumière d’environ 10 000 lux et émettre le moins de lumière UV possible.

Pour que la lampe de luminothérapie soit plus efficace, vous devez l’utiliser :

– Dans la première heure suivant votre réveil le matin
– Pendant environ 20 à 30 minutes
– À une distance d’environ 50 centimètres de votre visage
– Avec les yeux ouverts, mais sans regarder directement la lumière

À noter que vous pouvez acheter une lampe de luminothérapie sans ordonnance. Votre médecin peut recommander une lampe spécifique, mais dans tous les cas, n’hésitez pas à comparer les prix et les modèles avant de faire votre achat.

Quels sont les critères d’achat à considérer ?

À l’achat d’une lampe de luminothérapie, dans le cadre du traitement d’un TAS, tenez compte de certains points :

– Est-elle spécifiquement conçue pour traiter ce genre de trouble ?
Certaines lampes de luminothérapie sont destinées à traiter les troubles cutanés. Ainsi, elles émettent principalement des rayons ultraviolets (UV) et pourraient endommager vos yeux si elles ne sont pas utilisées correctement. Alors que les lampes utilisées pour traiter le TAS devraient filtrer la plupart ou la totalité de la lumière UV.

– Quelle est l’intensité de lumière émise ?
Les lampes de luminothérapie produisent différentes intensités de lumière. Les lampes à lumière très vive ne nécessitent que quelques minutes d’utilisation pour obtenir le même effet qu’avec les lampes dotées de gradateur. En général, l’intensité lumineuse recommandée est de 10 000 lux.

– Pouvez-vous la placer partout ?
Pensez à l’endroit où vous voulez placer votre lampe (sur la table de bureau ou de chevet, dans le salon ou la salle de bain, etc.). Enfin, vérifiez les instructions du fabricant afin de recevoir la bonne quantité de lumière à la bonne distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.